Quelles sont les étapes de conception d’une carte électronique ?

La carte électronique, connue aussi sous le nom de circuit imprimé, est une plaque permettant d’assurer la liaison électrique des différents composants de la carte. En effet, le circuit imprimé a pour rôle de garantir la bonne communication et synchronisation entre plusieurs composants électroniques. Etant donné son rôle de coordinateur, la carte électronique intègre la grande majorité des appareils électroniques. 

Comment s’effectue la fabrication de la carte électronique ? 

La fabrication d’une carte électronique se fait avec des logiciels spécifiques comme : 

A lire aussi : Actualité économique africaine : les principaux enjeux et tendances

  • Altium
  • Proteus
  • Eagle
  • Kicad
  • Etc. 

Le travail sur ces logiciels permet de déterminer les composants nécessaires et leurs connexions électriques (le schéma ou les schématiques). A cela s’ajoutent la forme du PCBs, le nombre de couches et le positionnement de chaque composant. En cliquant sur ce lien, vous pouvez entrer en contact avec des spécialistes de la création de produits électroniques embarqués sur mesure. Votre projet sera entre les mains d’une équipe d’ingénieurs. Ces derniers maîtrisent parfaitement les nouvelles technologies, pour vous garantir un travail respectant les normes en vigueur. 

Le déroulement de la conception d’une carte électronique

La fabrication d’une carte électronique commence par la conception sur ordinateur. Une fois que le besoin est déterminé et que le cahier de charge est élaboré, il faut procéder à la simulation des différentes fonctions de la carte. Pour ce faire, on a recours à des logiciels CAO. Il s’agit ici d’établir les différentes fonctions du circuit en se basant sur le cahier des charges établi. Pour dessiner le schéma électrique, les ingénieurs peuvent utiliser PSpice, Matlab ou Simulink. 

Sujet a lire : Partenariat avec des déménageurs experts en Isère : Garantir la sécurité de vos biens

L’étape suivante consiste à router le schéma électrique. Après avoir défini les composants, on établit leurs liaisons toujours à l’aide d’un logiciel. Grâce aux fonctions de routage des logiciels, il est possible de connaître la place des différents composants et celui des pistes. Maintenant que le circuit est correctement simulé, il est temps de passer à la conception de la carte électronique proprement dite. Ensuite, on passe à la phase des prototypes pendant laquelle le circuit fermé est produit en petite série. 

Les premiers prototypes sont soumis à des tests de qualité via des machines spécialisées. Ce qui permet de corriger toute erreur de manière instantanée. Par l’occasion, tous les points listés dans le cahier de charges sont vérifiés pour garantir une conception 100 % conformes aux attentes du client. Une fois que les prototypes sont validés, la production à petite ou moyenne série peut commencer. Avant la livraison, les produits sont encore inspectés. 

Toutes les cartes électroniques sont fabriquées selon les normes de la IPC. Ces normes ont pour objectif de quantifier et de minimiser les risques dès la phase de conception. Elles considèrent divers aspects tels que les composants, la soudure, la liaison de fils, la propreté, etc. Ces normes sont régulièrement mises à jour pour mieux répondre aux exigences des nouvelles technologies. 

 

 

Previous post Boostez la cohésion au travail en organisant un team building !
Next post Pourquoi la marque B&C mérite-t-elle votre attention ?