Guide pratique pour un programme de formation continue en entreprise

La formation continue en entreprise s’impose comme une nécessité incontestable, car elle forge des employés hautement qualifiés pour renforcer la compétitivité et stimuler la croissance. Il faut savoir que près de 30 millions de stagiaires ont déjà embrassé cette tendance en 2021. C’est un signe qu’il est temps pour votre entreprise de créer son propre programme de formation continue. Découvrons cela en détail.

La définition de la formation continue en entreprise

La formation continue, axée sur les professionnels en activité, se distingue nettement de la formation initiale destinée aux étudiants. Souvent payante, elle requiert que le salarié ou le dirigeant trouve les ressources financières nécessaires pour son perfectionnement. Cette formation peut être déclenchée par :

  • Le compte personnel de formation (CPF)
  • L’employeur
  • En interne (par l’entreprise même)

Si votre entreprise est située à Bergerac, vous pouvez choisir parmi les offres de formations continues de Bergerac formations.

Les avantages tangibles de la formation continue

La formation continue offre une compréhension constante des évolutions professionnelles, en préservant ainsi l’efficacité des employés face aux nouvelles pratiques, réglementations et technologies. 

Pour les salariés, elle représente un atout majeur en optimisant leur employabilité, et en facilitant :

  • L’évolution de carrière
  • La recherche d’emploi
  • Les promotions
  • Les changements de poste
  • Les reconversions

Du côté de l’entreprise, les avantages se matérialisent par l’acquisition de nouvelles compétences, une compétitivité accrue, une fidélisation du personnel, une productivité optimisée et une croissance soutenue.

Les objectifs stratégiques de la formation continue

La formation continue vise à permettre aux travailleurs de se former tout au long de leur vie professionnelle. Elle ambitionne d’améliorer les compétences, d’actualiser les connaissances, de favoriser l’évolution professionnelle, de valider les acquis de l’expérience, d’accroître le niveau de qualification et de réaliser des bilans de compétences. Une formation continue efficace doit être personnalisée, en ciblant les lacunes identifiées par les gestionnaires et les employés.

Les engagements et obligations des entreprises

Chaque entreprise, qu’elle soit une multinationale ou une start-up en herbe, est soumise à une double responsabilité dans le domaine de la formation continue. D’une part, toutes les entités, indépendamment de leur taille, sont tenues de contribuer financièrement à l’essor de la formation professionnelle à travers la contribution unique à la formation et à l’alternance. 

Cette taxe, variant entre 0,55 % et 1,3 %, est collectée par l’un des onze Opérateurs de compétences (OPCO) en fonction du secteur d’activité de la société. D’autre part, au-delà de cette obligation financière, les entreprises sont également engagées dans la création et la mise en œuvre d’un plan de développement des compétences. 

Ce plan constitue un investissement stratégique. Il vise à améliorer le maintien dans l’emploi en identifiant les compétences clés. Cela favorise ainsi l’adaptation continue des collaborateurs aux évolutions de leurs missions et aux impératifs changeants du marché. 

Qui peut bénéficier de la formation continue ?

La formation continue s’adresse à tous les professionnels salariés, qu’ils soient en CDI ou en CDD. Il est vrai que les entreprises privilégient souvent les employés en CDI pour leurs investissements dans la formation, mais cette opportunité est étendue aux jeunes de moins de 26 ans, aux dirigeants non-salariés et à tous les niveaux de compétence et d’ancienneté.

 

Previous post Création de site web à Nantes : les meilleures pratiques pour la gestion efficace d’un site internet
Next post Quels sont les différents usages possibles d’un chatbot GPT pour les entreprises ?